Le secteur crypto en Afrique a augmenté de plus de 1 200 %.

Le cabinet d’analyse digitale Chainalysis a rapporté que la croissance du marché des crypto-monnaies était importante en Afrique à partir de cette année, en plus du fait que cette région possède une plus grande part dans le volume total des opérations de vente au détail comparé à la moyenne mondiale.

Selon un nouveau rapport rendu public le 14 septembre, le marché africain de la monnaie électronique a connu une augmentation de valeur de plus de 1 200 % de juillet 2020 et juin 2021, avec un taux d’adoption important au Kenya, à l’Afrique du Sud, et au Nigeria, ainsi qu’en Tanzanie. La société a indiqué que cette popularité de plateformes P2P aurait pu être un des moteurs d’une adoption plus importante des crypto dans cette région, compte tenu du fait que quelques pays ont limité ou banni les habitants d’envoyer de la monnaie aux bourses par le truchement des établissements bancaires locaux.

Conformément à Chainalysis, tout le continent a accueilli 105,6 milliards USD de crypto-monnaies de juillet 2020 et juin 2021, mais a reçu une part plus élevée du marché global des transactions constituées de “transferts de détail” que toute autre région dans le monde – près de 7 %, par rapport à la moyenne globale de 5,5 %. De plus, les plateaux P2P, notamment Paxful et LocalBitcoins, comptent pour 1,2 % des transactions crypto sur le continent africain.

“Dans nombre des marchés pionniers, les personnes ne sont pas en mesure de transmettre de l’argent depuis leur compte en banque à un marché d’échange centralisé, de sorte qu’elles comptent sur le système P2P”, a expliqué Artur Schaback, cofondant et COO de Paxful.

Édouard Lépicier

Author: Édouard Lépicier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *